Accueil > Jeux Vidéo > J'ai testé > Test de Super Mario Galaxy sur Wii

Test de Super Mario Galaxy sur Wii

Mario, le célèbre plombier Italien, fait son retour sur la Wii après une dernière apparition sur la Gamecube, plus ou moins réussie (Mario sunshine). L’enjeu est de taille. Mario, c’est le titre phare de la Wii en cette fin d’année, l’un des titres qui devraient s’arracher. Plus généralement, un mario ne doit jamais décevoir, d’autant que Paper Mario sorti en septembre sur Wii, assez proche du jeu de plates-formes que j’affectionnais quand j’étais gosse, m’a assez déçu. Le principe de faire pivoter le décor en 2D / 3D est bien vu, mais le jeu est à mon sens beaucoup beaucoup trop bavard, et pour cause, ça n’est pas un jeu de plates-formes mais avant tout un jeu d’aventure.

Mario Galaxy, attendu depuis la sortie de la Wii il y a bientôt un an, ne doit donc pas décevoir, surtout que la sortie a été repoussée à plusieurs reprises pour assurer une qualité parfaite.

Comme toujours, Mario le mec toujours heureux et à fond in love de Peach, s’affronte avec le terrible Bowser, qui a décidé de sortir les grands moyens pile le jour de la super fête organisée par la princesse : bâteaux pirates volants en pagaille, boules enflammées, cristalisation des habitants du village, une scène d’ouverture digne de la guerre des étoiles, dont le thème musical rappelle d’ailleurs la célèbre trilogie.

Après quelques scènes plus ou moins interactives de prise en mains du personnage, le jeu commence enfin. Le principe de ce Mario reprend celui de la N64 : parcourir des mondes, collecter des étoiles pour sauver l’élue de son coeur. Sujets au vertige s’abstenir. Le principe de ce Mario, plutôt ingénieux, réside dans le fait d’explorer des micro-planètes plus ou moins rondes, farfelues et renversantes tout en jouant avec leur relief et leur gravité intrinsèque..

Du coup, la caméra aidant, les concepteurs de ce jeu ont réussi la prouesse de réinventer le jeu de plate-forme 3D, en intégrant véritablement une troisième dimension dans le déplacement du personnage. Comprenez que parfois la gravité attirera le père Mario sur la gauche, à vous donc de tout faire pour vous déplacer en vous adaptant à ces contraintes. Ceci étant, contrôler le plombier, qu’il ait la tête en bas, en haut ou de côté, ne devrait néanmoins pas demander beaucoup d’adaptation.

Les boss de fin de niveau sont une pure merveille, pas trop durs à vaincre ni trop faciles, la difficulté est bien dosée. Chaque niveau recèle environ 3 étoiles, soit 3 missions ou challenges différents, plus les niveaux bonus, plus les comètes farceuses qui par exemple vous obligent à terminer un niveau avec 1 point de vue ou en un temps limité.

Le nunchuk sert à contrôler le personnage, les boutons à réaliser une attaque au sol, tandis que la wiimote, pointée sur l’écran, permet de ramasser les mini étoiles qui traînent , ou lorsqu’elle est agitée, d’assomer les ennemis à proximité immédiate de Mario. La jouabilité est très bonne, la caméra, souvent repositionnable, assez bien gérée malgré le concept du jeu.

Après plusieurs dizaines de minutes, on peut dire que ce jeu est beau, malgré les capacités techniques de la Wii en deça de ses concurrentes (PS3, Xbox360), mais c’est largement suffisant pour prendre plaisir dans l’univers Mario. Les thèmes musicaux sont une merveille, inspirés de starWars pour certains et Zelda pour d’autres. En tous les cas, totalement adaptés à l’action et surtout bien moins gnan-gnan que le nulissime Mario Sunshine.

La prise en mains est très rapide, la durée de vie semble, au vue des différents tests qu’on trouve par-ci par là, plus grande que Mario Sunshine (une trentaine de galaxies et des heures de jeu).

Ingénieux et novateur, Mario Galaxy va ravir les fans et devrait assurer pas mal de ventes à Noël. Bon, je vous laisse, j’y retourne…

Check Also

Le Mavic Air au Château de la Roche, Villerest, Loire

Articles similaires

Baie réseau VDI 19 pouces à base de table de chevet IKEA RAST

J’envisage de passer des câbles RJ45 pour avoir du réseau dans toute la maison. C’est …

2 commentaires

  1. Je ne suis pas d’accord avec toi Loic sur la qualité de Mario Sunshine sur GameCube, l’idée du jetpack et une très bonne idée ce qui permet de découvrir de nouvelles aptitudes durant l’aventure et d’avoir un design graphique assez sympa. Au niveau aventure cela reste du Mario et niveau gameplay nintendo reste les champions du monde pour les jeux de plateformes.

    Si vous avez une Wii il n’est pas normal que le 25 au matin vous n’ayez Mario Galaxy !!!

  2. Boh, on y a joué rapidement aussi, à Mario sunchine, mais je n’ai pas accroché, contraitement à Mario 64 et Mario Galaxy.

    En tout cas j’en suis à 40 étoiles, et Chérie n’en a que 35. Elle qui a le cou en compote, elle ne peut pas jouer et elle ne pourra pas me rattrapper avant un certain temps…

Laisser un commentaire