Installer AdGuard sur votre Home network !

Hier soir j’ai découvert la puissance de Docker en installant un bloqueur de pub – AdGuard – sur mon NAS Synology. Je vous explique.

Les pubs sur Internet, quelle misère. Je suis dans une situation paradoxale car je touche des revenus pub d’un site qui tourne plutôt bien, et dans le même temps, j’en ai vraiment assez de devoir scroller trois ou qutre pages de pub pour lire un article intéressant, en appuyant sur une croix minuscule pour fermer une popup, avec toutes les conséquences facheuses quand vous cliquez à côté, eet que ça ouvre une pub non désirée.

Bref vous avez déjà connu ce moment. J’aurais pu installer un bloqueur de pub sur mon navigateur, mais il aurait fallu lke déployer sur tous mes devices : le laptop, celui de chérie, la tablette, les smartphones etc. Compliqué. Alors je me sous tourné vers un bloqueur de pub qui agit directement au niveau du DNS.

Le DNS c’est quoi ?!?

Le DNS – Domain Name System, c’est un serveur qui permet de traduire un nom de domaine (www.mon-super-serveur.com) en une adresse IP interprétable par votre ordinateur et par tous les routeurs sur Internet. C’est très rapidement expliqué, mais en gros à la question : « Où habite Monsieur Dupont », le DNS répondra « il habite 18 allée du Jardin à Saint Glinglin ». Ou autrement dit, « où habite www.google.com ? », il est à l’adresse 172.217.22.132.

Voilà pour l’explication rapide. Mais quel rapport avec le bloqueur de pub ? Lorsque votre navigateur web charge une page web qui intègre des pubs, il va charger de nombreuses ressources permettant de décrire la page à afficher : le contenu HTML bien sûr, les images, mais aussi les feuilles de style CSS, et les pubs !

On voit ici avec Chrome lorsque je charge gala.fr (non pas un site que je lis régulièrement, mais un bon exemple truffé de pubs), le navigateur lance pas loin de 400 requêtes pour charger le contenu, dont pas mal d’appels à des sites externes connus pour héberger des bannières publicitaires.

Après activation de AdGuard, on compte 188 requêtes soit quasiment moitié moins.

L’efficacité est donc au rendez-vous. Les indicateurs de l’outil aussi. Jugez les statistiques après 24 heures. Quasiment 2500 requêtes bloquées, soit autant de trackers ou appel à des régies publicitaires en moins.

Alors comment en profiter ? C’est parti…

Comment installer Adguard sur mon NAS Synology ?

Alors si vous disposez d’un NAS Synology, c’est tout de même super simple. Moins de 10 minutes. Pour ma part, j’ai changé mon NAS il y a quelques mois. Je dispose maintenant d’un Synology DS 918+, mais je crois que le package Docker tourne sur plein d’autres modèles. A vous de voir le modèle qui vous convient

1- Installer le package Docker

Rendez-vous dans le Centre de Paquets et cherchez le package Docker puis cliquez sur « Installer »:

2- Installez l’image

Lancez Docker, allez dans le Registre, et cherchez « Adguard », prenez le premier package « Adguardhome » de la liste :

3- Paramétrer le conteneur

Maintenant double cliquez sur le conteneur une fois que le téléchargement est terminé. Une boite de dialogue s’ouvre, nous allons pouvoir paramétrer le machin…

D’abord l’onglet général :

Puis l’onglet Volume :

Créez un répertoire sur votre NAS. Dans le répertoire /docker/ de votre NAS, créer adguard/data et adguard/config. Paramétrez comme suit:

Sur l’onglet « Paramètre des ports » cliquez sur « Utiliser le même réseau que Docker Host » :


Enfin sur le dernier onglet, ajoutez une variable d’environnement en cliquant sur le « + »:

Appliquez vos paramètres en cliquant sur… Appliquer 🙂

Retour sur l’application Docker, onglet « Conteneur », démarrez le conteneur.

Votre AdGuard devrait être en écoute sur les adresses indiquées dans le journal de bord de l’appli:

4- Paramétrage de AdGuard

Rendez-vous dans l’interface Adguard. On va configurer le serveur DNS Upstream.

J’indique donc l’adresse de mon routeur car je dispose d’une zone interne (looic.int) et c’est cet équipement qui la porte. Si vous le souhaitez, vous pouvez indiquer directement ici le serveur de CLoudflare (1.1.1.1) ou celui de Google (8.8.8.8), ou de votre fournisseur Internet, ou les trois à la fois, c’est vous qui voyez.

Bon point, AdGuard vous propose un lien vers une liste de fournisseurs DNS.

5- Configuration du service DHCP sur votre routeur

Dernière étape, l’intégration de AdGuard sur la configuration DHCP de votre routeur. Le DNS principal devient non pas mon routeur lui-même (ou le DNS Google ou de votre fournisseur Internet), mais le NAS. C’est désormais Adguard qui jouera le rôle de serveur DNS pour votre réseau.

Conclusion

Après un peu moins de 24 heures, Adguard a bloqué un peu plus de 2500 requêtes DNS. J’ai constaté une très légère latence dans le chargement des pages, mais je me demande si ça n’est pas plutôt psychologique. En tout cas le confort de ne plus avoir un article pollué par des dizaines de popups n’a pas de prix.

Si vous souhaitez regarder une alternative, il existe PiHole, mais je n’ai jamais réussi à l’installer sur le Docker de mon NAS.

Voilà ! Si vous avez des questions n’hésitez pas !

Laisser un commentaire